Les personnes qui lisaient Extrapulpe (dont j’estime le nombre à 2, y compris moi) ont probablement remarqué que le blogue avait disparu pendant quelque temps, pour ne pas dire plusieurs mois. « Mais pourquoi disparaître subrepticement? », vous demandez-vous d’une voix fébrile. À ma décharge, j’avais déjà prévu fermer ce blogue pour me consacrer un peu plus à mes projets professionnels. Et puis loin des yeux, loin du cœur — ce qui devait arriver arriva : mon hébergement a expiré sans que je m’en rende compte. Oups.

Et puis, et puis… il y a eu la vie, les projets pros, les remises en question. Les gens qui me connaissent vraiment savent que j’aime me concentrer sur l’essentiel et je fais le grand ménage (au sens propre et au sens figuré) à peu près une fois par an. Mes comptes Instagram et Twitter n’ont pas survécu à cette furieuse vague de nettoyage. J’ai ranimé Extrapulpe pour me forcer à créer chaque jour, que ce soit sous forme de rédaction, de photographie ou de dessin. J’ai aussi envie de continuer à partager les choses que j’aime, comme le projet 12 kinds of kindness dont j’ai parlé dans mon tout premier billet hier. Mais ici aussi, j’ai eu envie de simplicité. Alors retour à un format sans trop de fioritures. 2017 sera old school ou ne sera pas.